Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage, chargé de la mise en œuvre du programme Graine

Sceau de Republique Gabonaise

Quatre jours durant, les travaux en ateliers ont abouti à des recommandations et des partenariats

Logo

Après la cérémonie d’ouverture, place a été faite aux travaux en atelier. Quatre jours durant, les participants se sont mis dans des groupes de thématiques pour des échanges d’idées. D’abord, en ouverture de la première session en plénière, c’est le Ministre de l’Agriculture, Monsieur Yves Fernand MANFOUMBI qui a orienté l’assistance par un brillant exposé. Ce dernier à mis en lumière les objectifs chiffrés de l’action gouvernementale en ce qui concerne l’agriculture à l’horizon 2023. Il a tout de même tenu à préciser les principaux leviers institutionnels et les moyens novateurs sur lesquels il compte fonder les actions de ce département ministériel.



Le Ministre de l’agriculture orientant l’assistance sur les attentes
du Gouvernement à l’issue des Assises


De la présentation du Ministre de l’Agriculture,  a été suivi celles des experts internationaux et ceux des pays invités à cet évènement. Qui ont chacun édifié le public sur les réalités politiques et techniques pouvant permettre au Gabon de réussir son pari sur la sécurité alimentaire. Dans la seconde journée des assises, Monsieur le Ministre de l’Agriculture a présenté le bilan d’étape, les difficultés et les orientations fortes que le Président de la République met à la disposition des acteurs pour donner un souffle nouveau en vue de l’accélération des activités du Programme GRAINE. Il a de ce fait cité l’annulation de la dette des coopératives vis-à-vis de la SOTRADER; l’ouverture du Programme aux agriculteurs indépendants et à d’autres spéculations; la focalisation du programme sur les filières domestiques et le maintien des filières exports uniquement pour les coopératives; l’implication des services du Ministère de l’Agriculture dans l’encadrement et le conseil agricole.

De toutes ces plénières, on a suivi  les sessions en groupe par thématique. Au total, ce sont sept(7) thématiques qui ont été prévues. Au sortir des sessions en atelier, les recommandations suivantes ont été prises: d’abord pour la recommandation générale, il s’agit de mettre en place un comité de suivi des travaux des assises comprenant les représentants de la Présidence de la République, la Primature, le Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage, chargé de la mise en Œuvre du Programme GRAINE, la Société Civile, les organisations paysannes et les partenaires techniques et financiers. En matière de recommandations spécifiques aux thématiques. Il s’agit de la mise en adéquation des institutions, sur la disponibilité des terres; le financement de l’Agriculture; l’organisation des chaines de valeurs; la valorisation du capital humain; la prise en compte de l’Agriculture familiale et l’accélération du Programme GRAINE.


    

                        L’assistance attentive à la préentation du Ministre de l’Agriculture


En clôture, le Ministre de l’Agriculture Monsieur Yves Fernand MANFOUMBI a exprimé ses remerciements à l’ensemble des participants pour la richesse des contributions et la pertinence des recommandations formulées au cours des assises, mais aussi remercier l’ensemble du bureau des assises et aux invités extérieurs. Dans ce discours de clôture, il  est revenu sur ce que devra retenir l’ensemble des participants au sortir de ces assises convoquées par le Gouvernement sur instruction du Président de la République, Chef de l’Etat S E Ali BONGO ONDIMBA qui place le développement de l’Agriculture au centre de son projet de Société, dont il a démontré à chaque occasion son attachement à ce secteur en s’impliquant personnellement. Pour le Ministre, le Président de la République n’a donc pas varié, ni changé sa vision du Gabon ainsi que les engagements pris devant le peuple gabonais. Selon le Ministre, le Gouvernement dans son plan de relance de l’Economie a opté sur le Secteur Agricole pour en faire un levier essentiel dans cette bataille de redressement de notre économie.

Publié le : 11 / 07 / 2017


En Haut