Ministère de l’Agriculture, de l’Elevage, chargé de la mise en œuvre du programme Graine

Sceau de Republique Gabonaise

COMPTE-RENDU D’ACTIVITES

    COMPTE-RENDU D’ACTIVITES

mars 2017

De :                     Pascal Pommarel, DG de l’IGAD

A :                       Christiane NZAMBA - TOTAL GABON

Objet :                 Note d’information, activités prévues 2017



1.   Le PRODIAG

1.1      Clôture de la phase 1

L’avenant n°2 à la convention de financement signé le 30 décembre 2016 modifie les dates de mise en œuvre du PRODIAG de la façon suivante :

  • Date de fin de mobilisation des fonds : 30 juin 2017,
  • Date fin de la mise en œuvre opérationnelle : 31 décembre 2017.

Cependant, ces dates sont à prendre avec réserve car les fonds mobilisés par l’AFD ne permettront de fonctionner que jusqu’au 30 avril 2017 avec un effectif réduit à 21 personnes. Le Ministère de l’agriculture a demandé à l’IGAD de conserver le dispositif à son niveau actuel et de ne plus procéder à de nouveau départ.  Pendant ce premier trimestre, l’IGAD a perçu pour le compte du PRODIAG un dernier versement de l’AFD en février 2017, consécutif à l’avenant n°2.

Ce versement permet d’une part, de couvrir le fonctionnement au cours du premier trimestre et de conduire à terme les contrats des marchés en cours au 28 février 2017. La réception provisoire des travaux de ces marchés doit être effectuée avant le 31 mars 2017 et les retenues de garantie seront payées ultérieurement sur les fonds de contrepartie, dès que ceux-ci seront versés par l’Etat.

Il faut en outre souligner que pour clore le PRODIAG, il est nécessaire que l’Etat verse ses arriérés de 2016 (paiement des impôts, taxes, retenues de garantie). Il s’agit des dépenses déjà engagées, et non d’un budget de fonctionnement pour 2017.

A partir de la mobilisation totale du FINEX qui appuyait le PRODIAG (autour de 30 avril), le PRODIAG devra s’appuyer sur les versements étatiques. En effet, sur l’année 2017, la seule autre ressource de l’IGAD sera la contribution de Total Gabon qui, sans l’application des mesures conservatoires préconisées (effectif minimal), verrait l’IGAD tomber dans une situation de cessation de paiement vers le mois de septembre 2017.

Afin de conserver des capacités opérationnelles dans les provinces après le 30 avril 2017, nous avons proposé, dans le cadre des arriérés de versements des fonds de contrepartie du PRODIAG, un budget additionnel pour lequel nous attendons la validation et la mobilisation effective.

Ce financement additionnel doit permettre de suivre les marchés réalisés en fin du financement AFD afin de les rendre totalement opérationnels en accompagnant les derniers bénéficiaires installés.

Périmètre agro pastoral de Bolokoboué commune d’Akanda en production
                                            et en phase d’extension

Haut Ogooué

  • 1 élevage de pondeuses
  • 1 provenderie
  • 10 exploitants producteurs de maïs et soja

Ngounié

  • 1 provenderie à Ndendé
  • 10 exploitants producteurs de maïs et soja
  • 1 essai banane bracharia mouton

                                                   Provenderie de Ndendé

Nyanga

  • 1 périmètre maraicher de 4 exploitations a Mayumba

Ogooué Ivindo

  • 1 périmètre maraicher de 5 exploitants à Ovan
  • 1 périmètre maraicher de 5 exploitants à Mekambo
  • 1 élevage de pondeuses à Makokou

Ogooué Lolo

  • 1 élevage de pondeuses à Lastourville

Woleu Ntem

  • 1 périmètre maraicher 10 exploitants à Oyem
  • 1 périmètre maraicher 10 exploitants à Mitzic et 1 élevage de pondeuses
  • 1 élevage de pondeuses à Enieng
  • ateliers de transformation
  • ateliers PIF

Ogooué Maritime

  • élevages de pondeuses et un de porcs

Par ailleurs dans chaque province, nous comptons appuyer l’installation de 25 ha de bracharia en SCV soit un total de 225 ha.

1.1     Le PRODIAG 2

L’IGAD travaille avec le Ministère et l’AFD sur le montage d’un PRODIAG 2. A la demande de l’AFD, une étude complémentaire de faisabilité a été conduite en décembre 2016 par le bureau OREADE et BRECHE qui avait réalisé l’évaluation du PRODIAG. Le DGEFRA, en tant que personne mandatée par le Ministère pour la réflexion sur le montage du PRODIAG 2, vient de recevoir le rapport provisoire de cette étude complémentaire afin de l’amender. Le rapport définitif fera l’objet d’une transmission officielle au Ministère.

Il s’agit maintenant pour le ministère de poursuivre le travail de montage de la phase 2 après exploitation de l’étude complémentaire réalisée par OREDE et BRECHE. Il appartient au Ministère de finaliser le document et de le présenter pour avis en conseil des ministres, avant sa validation par l’assemblée nationale.

1.   PROJET PILOTE DE DEVELOPPEMENT AGRICOLE DURABLE

Dans le cadre d’un projet de création d’un sanctuaire pour y placer les chimpanzés du Centre International de Recherches Médicales de Franceville (CIRMF) à Gamba, dans le département de Ndougou, les responsables du CIRMF ont sollicité l’Institut Gabonais d’Appui au Développement (IGAD), pour la réalisation d’une mission d’identification, préalable à la mise en place d’un programme de développement d’exploitations agricoles durables dans la zone de Gamba.

.Ces exploitations seront gérées de façon autonome en assurant la gestion et la protection à long terme de la biodiversité dans le Complexe des Aires Protégées par des producteurs intéressés et motivés. Elles auront pour fonction d’alimenter le marché local en produits agricoles, d’approvisionner le sanctuaire en fruits et légumes et de permettre ainsi aux acteurs d’obtenir des revenus monétaires. La gestion dudit sanctuaire sera confiée à une ONG gabonaise en constitution.

Initialement envisagé en financement par Shell, le CIRMF, maitre d’ouvrage de ce projet, est à la recherche d’autres partenaires financiers.

L’IGAD travaille sur la partie alimentaire qui doit se faire par l’intermédiaires des productions de bananes dont la récolte ira pour partie alimenter les marchés de Gamba et pour parti servira à l’alimentation du sanctuaire de chimpanzés. Le montage technique du projet est pratiquement terminé.

Note tableua chronologique

Publié le : 08 / 03 / 2017


En Haut